Comment Fonctionne Un Aspirateur ?

Ces dernières années, l’aspirateur a subi de très sérieuses transformations. Dans cet article, vous allez apprendre comment fonctionne un aspirateur et le principe qui met en marche ces appareils de tous les jours, dont le rôle est de garder vos intérieurs impeccables.

Un aspirateur fonctionne de diverses façons, chacun dépendant en grande partie du type d’aspiration et des méthodes de filtrage adoptées. Cependant, sur le marché moderne des aspirateurs, trois systèmes principaux dominent. Chacun utilisant des techniques et technologies d’aspiration, de tri et de filtrage différentes.

A ventilation directe

Le premier type commun est la variété à ventilation directe, qui peut soit utiliser un sac ou une cartouche pour le stockage de la poussière. Les aspirateurs à ventilation directe aspirent la saleté à l’aide d’une tête d’aspiration. Les plus haut de gamme possèdent une brosse motorisée dans laquelle la saleté bouge dans tous les sens. C’est-à-dire littéralement « tirée » hors du tapis ou de toute autre surface à travers la brosse cylindrique. Ensuite la poussière se dépose dans le récipient de stockage de l’appareil, directement ou à travers un filtre. Ces unités sont généralement utilisées pour le nettoyage industriel. En effet, elles génèrent un flux d’air à volume élevé et à faible consommation d’énergie. Cependant, en raison de leur faible puissance d’aspiration et de leur système de filtrage de base, l’environnement domestique ne leur convient pas.

Cyclonique

Le deuxième type principal d’aspirateur est la variété cyclonique, comme celui-ci. Ceux-ci diffèrent considérablement des types de ventilations directes. Ils ne séparent pas la poussière avec une série de turbines et de filtres à manches. Mais ils exposent l’air chargé de poussière à de grandes forces centrifuges (c’est-à-dire s’éloignant du centre). L’aspiration de la poussière à l’intérieur d’un récipient de collecte spécialisé en respectant un angle spécifique (une tangente) rend cela possible.

Ce processus force l’air à générer un vortex à rotation rapide. Celui-ci, grâce à la force centrifuge, provoque le déplacement des particules de poussière qui s’y trouvent. La saleté, une fois libérée du tourbillon d’air, tombe ensuite à la base du conteneur par gravité pour une élimination ultérieure. En outre, en raison de la séparation de la poussière sans utiliser de sac ou de série étendue de filtres, les aspirateurs cycloniques peuvent présenter des niveaux d’aspiration très élevés. En tant que tels, ils sont très populaires dans les marchés résidentiels, étant donné que leur niveau élevé d’aspiration continue permet d’utiliser divers accessoires pour des tâches particulières avec peu ou pas de perte de flux d’air.

Aspirateur robots

Le troisième et le plus récent ajout au marché de l’aspirateur est l’aspirateur robotique. Ces petits dispositifs, souvent circulaires, fonctionnent automatiquement en analysant une pièce avec une variété de capteurs de position, acoustiques et visuels, puis procèdent à un balayage périodique du sol. Ces unités utilisent généralement des turbines, des bacs à vide comprimés et des filtres pour aspirer les saletés fines. Ceci, à travers leurs balais et brosses montés sur le fond. Ensuite, elles se retouve stockées intérieurement pour une extraction manuelle ultérieure.

En raison de la petite taille de ces aspirateurs, ils sont couramment utilisés pour de applications résidentielles ou médicales. Cependant leur volume d’aspiration et leur intensité ne correspondent ni aux ventilateurs directs ni aux types cycloniques. De plus, ils n’acceptent généralement pas les accessoires. Ce qui peut limiter leur utilité.

La filtration

Chacun de ces trois systèmes, comme mentionné, utilise un ou plusieurs filtres pour éliminer les particules de poussière et de saleté de l’air, que tous les aspirateurs rejettent directement dans l’environnement immédiat. Ces filtres comprennent des sacs standard, des contenants en papier ou en tissu finement perforés, des réservoirs d’eau, des treillis en plastique, des feuilles de charbon de bois ou des pièges HEPA (haute efficacité contre les particules).

Souvent, une combinaison de ces filtres est utilisée à l’intérieur d’un appareil donné, jouant sur chacun de ses points forts. Par exemple, les feuilles de charbon de bois sont particulièrement efficaces pour éliminer les particules odorantes. Tandis que les pièges HEPA se spécialisent dans la capture de particules minuscules (aussi minuscules que 0,3 micromètre).

Pourquoi le nettoyage cyclonique est-il si efficace ?

Une percée décisive dans la technologie des aspirateurs, la séparation cyclonique et la filtration confère à la fois puissance et efficacité.

  1. Admission – L’air contenant de la saleté est acheminé dans le récipient collecteur. Ceci par l’intermédiaire de la barre ou du trou d’aspiration et projeté contre sa paroi externe selon un angle tangentiel.
  2. Vortex – Un vortex se créé par le mouvement de l’air à l’intérieur de la poubelle centrale. Il forçe les grandes particules de saleté et la poussière à venir sur les parois extérieures.
  3. Bac à poussières – La saleté, une fois débarrassée du vortex du bac, tombe sur les côtés jusqu’à la base du récipient où elle est stockée. Typiquement, cette poubelle se retire manuellement.
  4. Filtre – L’air restant – qui peut encore se trouver contaminé par de la poussière fine – passe ensuite à travers un filtre interne. Ce dernier piège la saleté supplémentaire qui pourrait être passée à travers les mailles du filet.
  5. Mini-cyclones – Enfin, le centre de l’aspirateur aspire l’air dans une série de cyclones. Encore une l’acheminement de l’air suit un angle tangentiel. Mais leur plus petite taille génère un spin de vitesse plus élevée. Ce qui permet même de capturer les plus petites particules de saleté. Et de les déposer à nouveau dans le bac.

Faits sur les aspirateurs

  1. Balayeuse – Les premiers aspirateurs se prénommaient balayeuses de tapis et reposaient sur des mécanismes élaborés à soufflet pour générer une aspiration. Les utilisateurs balayaient manuellement la saleté et la poussière avec des brosses rotatives.
  2. Dyson – Sir James Dyson, un ingénieur britannique célèbre pour la création d’aspirateurs sans sac, est aujourd’hui le nom le plus connu de l’industrie de l’aspirateur. Il lui a fallu 5 000 prototypes pour se perfectionner.
  3. Roomba – Un ajout assez récent sur le marché est la série ¡Robot Roomba de robots nettoyeurs. Ces petits dispositifs circulaires utilisent une variété de capteurs pour nettoyer périodiquement et automatiquement, la maison d’un utilisateur.
  4. Filtration – Les aspirateurs peuvent utiliser une variété de méthodes pour filtrer la poussière accumulée, allant des sacs traditionnels de capture de matériaux aux filtres à eau et à la séparation cyclonique.
  5. Histoire de succion – Après que Dyson ait réussi son aspirateur sans sac, aucun fabricant d’aspirateur n’en a voulu. Selon M. Forbes, Dyson a créé sa propre société et vaut maintenant 2,69 milliards GBP (4,2 milliards USD).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.